Comment choisir une caméra thermique

Testoon vous propose ce guide pour faciliter votre choix de caméra thermique.

Il expose les différentes applications possibles des caméras infrarouges, ainsi que les critères les plus pertinents pour vous aider à choisir. Pour aller plus loin, nous proposons également des formations en thermographie infrarouge, dont notamment une initiation à la thermographie


LES DOMAINES D'APPLICATIONS

La caméra thermique est principalement utilisée dans 3 domaines :

  • la surveillance et la maintenance préventive en industrie (moteurs, fours, réfractaires, etc.)
  • le contrôle des installations électriques (surchauffe des conducteurs)
  • l'inspection des bâtiments (contrôle de leur performance énergétique, bon fonctionnement des systèmes de chauffage)

Depuis quelques années, les applications d'une caméra infrarouge se sont diversifiées et touchent à présent de nombreux autres domaines. La médecine, l'alimentation, le contrôle process, la production d'énergie, le contrôle de cartes électroniques, les inspections par drones sont quelques exemples de nouveaux domaines d'applications de la caméra thermique.

Voici des exemples d'applications d'une caméra infrarouge.

     
Echauffement d'un conducteur électrique
Source : ITC
Exemple maintenance indsutrielle
Source : ITC
Défaut d'isolation
Source : ITC
Localisation d'une trame chauffante dans le sol d'une maison


LES CRITERES DE CHOIX

Les caméras thermiques possèdent de nombreuses caractéristiques  (nombre de pixels, objectifs, mise au point, plage de température, réglage de l'émissivité, modes de visualisation, sensibilité thermique, champ de visée, connectivité, palettes, réglage de la plage de température, poids, autonomie, ergonomie, etc.).

Parmi tous ces critères voici une sélection des plus importants avec leur explication, pour vous aider à choisir la caméra la mieux adaptée à votre application ou à votre métier :


Les plus importants :


Le champ de visée Horizontal et Vertical (FOV).

C'est la dimension que va prendre l'image infrarouge par rapport à la distance entre l'objet et la caméra. Le champ de visée s'exprime en angle, plus l'angle de visée est grand et mieux on pourra voir l'objet dans son environnement. Sur certains modèles de caméra il est possible de changer les objectifs (grand-angle, télé-objectif, etc.), pour adapter le champ de vision à l'utilisation.

Le champ de visée instantané (IFOV)

C'est le plus petit élément que la caméra peut détecter. Plus le IFOV est petit, plus la résolution de l'image est grande.

La taille du capteur

Comme pour un appareil photo numérique, le détecteur infrarouge est une matrice n*n éléments qui représente la résolution totale de l'image (en pixels). Plus la caméra aura un nombre de pixel élevé, plus l'image sera détaillée.

La sensibilité thermique (NETD)

C'est la capacité qu'a la caméra a détecter une différence de température faible entre deux pixels. Plus la sensibilité thermique est faible, mieux on peut détecter les faibles variations de température, et moins il y aura de "bruit" sur l'image thermique. 

C'est un critère important pour les applications où les écarts de température sur une même image sont faibles, comme le contrôle de l'isolation des bâtiments par exemple. Les meilleures caméras atteignent des NETD inférieures à 0.02°C.

La gamme de température

C'est la plage de température que pourra mesurer la caméra, par exemple de -30 à +350°C. Pour une application industrielle vous pourrez avoir besoin d'une caméra mesurant jusqu'à +2 000°C.

Les modes de visualisation

Certaines caméras disposent, en plus du capteur thermique, d'un appareil photo numérique. L'intérêt est de pouvoir capturer l'image visible en même temps que l'image infrarouge pour situer l'emplacement du cliché ou de mettre en avant certaines zones chaudes ou froides sur l'image visible. Les modes de visualisation les plus fréquents sont :

  • l'image thermique dans l'image visible (Picture In Picture)
  • le mode 'AutoBlend™ de Fluke : l'image thermique est en transparence sur l'image visible
  • le mode MSX de Flir : les contours de l'image visible sont ajoutés à l'image infrarouge
  • les modes alarmes ou isotherme : les zones au dessus ou en dessous d'une certaine température sont affichées en thermique sur l'image visible
     
Picture In Picture AutoBlend™ de Fluke MSX™ de Flir Mode alarme ou isotherme

La mise au point

Comme pour un appareil photo classique, la mise au point joue sur la netteté de l'image thermique. Avec une caméra infrarouge, une mauvaise mise au point a en plus un impact sur la qualité de la mesure de température et sur l'alignement entre l'image thermique et l'image visible.

Certaines caméras thermiques ne disposent pas de mise au point (suffisant quand la précision n'est pas recherchée), d'autres disposent d'une mise au point manuelle ou automatique. 

 

NOTRE OFFRE DE CAMERAS THERMIQUES

Testoon vous propose les caméras thermiques des plus grandes marques Flir, Fluke, Chauvin-Arnoux, Kimo, Workswell ...

Nos conseillers peuvent vous aider à choisir la meilleure caméra infrarouge pour votre besoin, n'hésitez-pas à nous consulter.

 

Voir notre gamme de caméras thermiques >>