Glossaire : sonométrie



La sonométrie représente l'ensemble des opérations à menées pour étudier le son de son émission à sa réception en passant par sa propagation.



Son : Variation de pression autour de la pression atmosphérique



Pression acoustique (Lp) : Niveau sonore instantanné en [dB]



Classe (selon IEC 61672-1) :

    • Classe 1 pour les sonomètres avec une incertitude de moins de 1.5 dB
    • Classe 2 pour ceux dont l'incertitude est comprise entre 1.5 et 3 dB
    • Hors classe  pour les incertitudes >3 dB (Indication)



Pondérations temporelles : Il existe trois types de pondérations temporelles :

  • Slow (S) - 1 seconde
  • Fast (F) - 0.1255 s
  • Impulse (I) - 0.035 s




Sonomètre intégrateur : C'est un appareil capable d'intégrer des mesures instantanée sur une période. Le niveau sonore équivalent peut être obtenu lorsque l'intégration se stabilise. Tous les sonomètres classés (selon la norme 61672-1) sont intégrateurs.



Niveau sonore équivalent (Leq) : Intégration du niveau sonore sur une période définie.



Pondérations fréquentielles : Elles représentent des ajustements des niveaux sonores mesurés en fonction de la fréquence. Ces dernières sont utilisées depuis longtemps afin de prendre en compte la perception de l'oreille humaine. Les deux principales pondérations utilisées sont les pondérations A et C, la première donnant moins d'importance aux sons graves avait été conçu pour les faibles niveaux sonores (Gêne ressentie). Elle est beaucoup utilisée d'un point de vue réglementaire. La pondération C est quant à elle plus utilisée pour des mesures de crête, mais rentre également dans un cadre réglementaire.



Leq(A) : Niveau sonore équivalent pondéré (pondération A) et intégré sur une période définie.



LnAT(A) : Niveau sonore normalisé global est mesuré pendant une série de chocs calibrés. Cette valeur est calculée à partir des niveaux sonores normalisés de bruits de chocs mesurées bande d'octaves par bande d'octaves. Ces niveaux sonores normalisés de bruits de chocs sont obtenus à partir des mesure de niveaux sonores brut et des temps de réverbération du local de réception.



Temps de réverbération : La réverbération est la prolongation d'un son après l'interruption de la source sonore, du fait des multiples réflexions sur les parois d'un local. Le temps de réverbération d'un local est le temps nécessaire pour que la pression acoustique diminue à un millième de sa valeur initiale. Ce rapport de pression correspond à une diminution du niveau sonore de 60 dB.



Domaine audio : il s'étend approximativement de 16 Hz à 16 kHz.



Bandes d'octaves : Bandes de l'échelle des fréquences pour analyser le spectre du bruit par tranches



Niveau de crête [Lpk(C)] : Niveau sonore maximum atteint. Cette fonction permet de conserver la plus forte pression acoustique instantanée mesurée, jusqu'à la remise à zéro.



Critères NR : Caractérise le niveau de confort acoustique et est définit par les courbes NR, un niveau sonore maximum est accepté par bande d'octaves pour chaque critère NR.



Émergence globale : Différence entre le bruit ambiant et le bruit sans la source particulière résiduelle par bande d'octaves [dB(A)]



Tonalité marquée : % par bande d'octaves



Lex,8h : Niveau d'exposition quotidienne [dB(A)]



Dose : % d'exposition perçue pendant une période par rapport au niveau maximal à ne pas dépasser



Bruit rose / blanc : Un bruit rose est un bruit normalisé qui possède une énergie identique dans les bandes d'octaves 125, 250, 500, 1000, 2000 et 4000 Hz.

Le bruit blanc, à l'instar de la « lumière blanche » qui est un mélange de toutes les couleurs, est composé de toutes les fréquences, chaque fréquence ayant la même énergie. Le nombre de fréquences doublant d'une bande d'octaves à l'autre, l'énergie croît linéairement de 3 dB par bande d'octaves.



Retour vers le guide de choix des sonomètres